5 Avril: Site CARI-07C – Des réponses aux CE1 de Plougastel !

Bonjour à tous !  Nous sommes au large de la Martinique sur le site de forage CARI-07C.  Nous pouvons maintenant  voir l’île de la Martinique et le volcan de la Montagne Pelée !

Première question : Avez-vous vu des animaux marins, lesquels ?
Nous n’avons pas vu beaucoup d’animaux marins mais la semaine dernière nous avons eu beaucoup de chance car nous avons pu voir… des baleines ! Elles étaient 2 et sont venues tout près du bateau (juste à droite du bateau sur la photo ci-dessous). C’était vraiment très impressionnant à voir.  Elles sont restées un moment autour du bateau puis sont reparties…

Photos (IODP- Mike Martinez)

Deuxième question : Comment les gens sont-ils prévenus quand il y a une éruption dangereuse, pour qu’ils puissent se sauver ?
Les volcans actifs sont surveillés. Par exemple, en Martinique et à Montserrat, les volcans de la Montagne Pelée et de Soufrière Hills sont surveillés par les gens qui travaillent dans les observatoires volcanologiques. De nombreux instruments et capteurs sont installés sur le volcan. Quand une éruption approche, l’ascension de la lave dans le conduit va entrainer des mouvements et des vibrations qui vont être détectés par les instruments installés sur le volcan. Les volcanologues de l’observatoire vont analyser ces signaux et ils pourront prévenir les autorités s’ils pensent qu’une éruption dangereuse pour la population se prépare. Contrairement aux tremblements de terre,  on sait prévenir plusieurs semaines à l’avance (voire plusieurs mois)  l'arrivée d'une éruption  dangereuse:  les autorités ont donc le temps de préparer l’évacuation éventuelle de certaines populations.

Adam Stinton, qui est un des scientifiques de notre expédition, est volcanologue à l’Observatoire de Montserrat ,  le MVO (Montserrat Volcanological Observatory).

Voici une photo de l’Observatoire volcanologique de Montserrat et un exemple de signal enregistré au cours de l’activité volcanique sur le volcan de Soufrière Hills à Montserrat (photos A. Stinton).

 

Troisième question : Combien de carottes vont-ils prendre dans la mer ?
Depuis le début de la mission, nous avons collecté plus de 300 carottes dans les sédiments marins. Il reste encore 10 jours de forage à réaliser et nous arriverons donc surement à  400 carottes à la fin de la mission. Cela signifie que nous aurons presque 2km de carottes à analyser à notre retour… ça va faire beaucoup de travail !

 

Pour terminer, j’ajouterai que j’ai été très contente de communiquer avec vous tout au long de cette expédition. Quand vous rentrerez de vacances, nous aurons terminé notre mission et nous serons de retour en métropole ! J’espère que vous avez appris des choses ces dernières semaines et je suis ravie si cela vous a donné envie d’en apprendre davantage !

Bonnes vacances!

 

 

Comments

classe de CE1 danielle Kervel

Après nos vacances nous retournerons sur votre blog pour lire les dernières infos de l'expédition.
D'ici là bon travail et bonne fin d'expédition !