The “Age People”

Le labo de « micropaléontologie » se concentre sur les microfossiles présents dans les sédiments. Certains d’entre eux ont disparu ou sont apparus à des époques bien connues : on les utilise donc pour dater les sédiments. C’est un point essentiel de ce type d’expédition… on cherche ici à savoir quand et comment s’est opérée l’ouverture du Détroit de Gibraltar et l’interaction des masses d’eaux méditerranéennes et atlantiques qui en a découlé. Le « comment » c’est le boulot des sédimentologues mais le «quand» c’est le boulot des micropaléontologues!

Les nannofossiles calcaires ou coccolithophoridés sont des organismes particulièrement utiles pour les datations, entre autres. Ce sont des algues formées d’une seule cellule qui vivent dans les eaux de surface où elles peuvent être très abondantes. Cette cellule est couverte de plaques calcaires (les coccolithes) qui sédimentent après la mort de l’organisme. Ces coccolithes ne font que quelques dizaines de microns donc une très faible quantité de sédiment suffit pour les étudier : un cure-dent est utilisé pour le prélèvement!

Puis on réalise un frottis sur une lame de verre où le principe est de bien étaler le sédiment dilué dans de l’eau pour une étude au microscope. José-Abel et Barbara sont les spécialistes à bord qui identifient les différentes espèces présentes tout au long des carottes… des formes minuscules mais très variées ! La Voie Lactée sur une lame de sédiment !