Le pouvoir des crevettes velues

Même si son rôle principal est ailleurs sur ce navire, nous avons à bord un spécialiste des ostracodes. A ses heures perdues, Carlos vient donc observer à la loupe binoculaire, dans les mêmes échantillons que ceux préparés pour l’analyse des foraminifères, ces crustacés minuscules de quelques millimètres (jusqu’à 3 cm). Leur corps est protégé par une carapace calcaire, constituée de 2 valves, qui fossilise facilement à la mort de l’animal. Les ostracodes peuvent vivre dans des eaux marines, douces ou saumâtres : on peut donc les observer en milieu marin comme en milieu lacustre. La plupart des espèces sont benthiques, vivant dans les premiers centimètres ou à la surface du sédiment, mais il existe aussi des espèces pélagiques (qui vivent dans la colonne d’eau, proche de la surface). Les espèces marines se retrouvent depuis les zones côtières jusqu’aux profondeurs abyssales. Leur exigence à certaines conditions environnementales font des ostracodes des indicateurs environnementaux ou paléocéanographiques très utiles (température, salinité, oxygénation des eaux de fond, etc.)… encore un traceur des masses d’eau de fond !

Ce sont également les arthropodes fossiles les plus communs, depuis le Cambrien (début de l’ère Primaire, ~530 millions d’années) jusqu’à l’actuel.

Certaines ostracodes sont bioluminescentes et utilisent la lumière comme moyen de défense face aux prédateurs ou pour attirer des partenaires lors de l’accouplement. L’espèce Vargula hilgendorfii par exemple, a été utilisée comme source de lumière par l’armée japonaise pendant la Seconde Guerre Mondiale pour lire des cartes grâce à leur faible mais discrète lumière !

Mais pour cette expédition, c’est surtout cette espèce velue (photo Neonesidea) qui nous a beaucoup fait rire et a alimenté quelques discussions hautes en couleurs !

Ostracods are tiny crustaceans that range in size from less than one to 30 mm. The bodies are protected by a calcareous bivalve carapace that easily fossilizes when the animal dies. Ostracods can live in marine, fresh or brackish water. Therefore, they can be found in lacustrine and continental settings as well as in the ocean. Most species are benthic, living on or inside of the upper layer of the sea floor, but there are some pelagic species too. Marine species live from the shallowest areas in the continental shelf down to abyssal depths. Their wide ecological distribution and at the same time their preference for specific environmental conditions, make ostracods useful environmental or paleoceanographic indicators. Also, ostracods are by far the most common arthropods in the fossil record, being found from the Cambrian to the present day. Some ostracods are bioluminescent and use the light as a defense from predators or for mating. Dried bioluminescent ostracods (Vargula hilgendorfii) were sometimes used as a light source by the Japanese army during World War II to read maps in the dim light!